Suroptimisation SEO, keyword stuffing et autres joyeusetés

Voici l'une des questions que l'on me pose le plus souvent sur Alyze : dans la liste des mots-clés , quelle est la densité idéale pour l'expression convoitée ?
Catégorie : nouvelle fonctionnalité

Invariablement, j'explique qu'il n'y a pas de réponse définitive, que c'est avant tout en créant de bons contenus que l'on fait du SEO, etc. J'ai toujours été réticent à donner des niveaux de densité à ne pas dépasser, car ça me fait de la peine de voir des gens utiliser Alyze de manière rigide et dogmatique. J'ai toujours voulu qu'Alyze soit un outil flexible faisant appelle à l'intelligence de ses utilisateurs.

Après de nombreux tests et une stabilisation de l'algorithme d'Alyze, j'en arrive tout de même à la conclusion qu'il a des seuils assez clairs. Au-delà d'une certaine densité pour un mot-clé, ça sent le champ lexical réduit et même parfois le keyword stuffing.

C'est pourquoi je me suis dit qu'une alerte serait parfois utile vu le nombre de personnes qui se posent la question. Cette alerte de suroptimisation est maintenant visible à côté de la densité pondérée. À partir d'une densité pondérée de 17, un avertissement est généré, au-delà de 22, c'est une erreur.

deux keywords suroptimisés sur cette page
Même sur Alyze, il y a des pages concernées !

Il ne s'agit là que d'une indication, il y a parfois de bonnes raisons pour dépasser ce seuil. Par exemple :

  • la page en question n'est pas une vraie page de contenu (pages Contact, À propos, listing produits, etc.),
  • sur la page d'accueil, il est souvent normal que le nom du site s'approche, voire dépasse, ces niveaux.

Dans les autres cas, pas d'affolement face à ces alertes, elles ne conduisent généralement pas à une sanction de Google. Elles invitent plutôt à se poser quelques saines questions :

  • Le contenu en nombre de mots est-il suffisant ? Si le corps de votre page ne fait que quelques phrases, il est normal que les mots-clés en titre et h1 explosent les compteurs, de même si le contenu de la page est noyé au milieu de mega-menus, de footer à rallonge, etc. Cette alerte révèle alors une faiblesse au niveau de vos contenus. Or, vous savez comme moi que Google raffole des pages riches en informations.
  • Le champ lexical est-il assez étendu ? Le champ lexical d'un mot est composé des autres termes évoquant la même notion (le champ lexical de l'amour est : désir, passion, attachement, adoration, etc.). Au lieu de marteler votre mot-clé tout le long de votre page, une technique plus fine et efficace est d'employer les expressions du même champ lexical. Ça a le double avantage de renforcer aux yeux de Google le sens de votre page et de maintenir vos mots-clés cibles dans une densité "naturelle".
  • Employez-vous la technique du keyword stuffing (bourrage de mots-clés) ? Encore pire que d'employer un champ lexical réduit : se contenter de bourrer les balises importantes des mots-clés visés. Google est un tout petit peu plus évolué qu'un indexeur des années 1990...
popin détails
L'alerte est reprise dans la fenêtre de détail du mot-clé (accessible en cliquant dessus). Ici, le mot-clé est placé sans excès dans les balises importantes, l'alerte est donc liée à un contenu trop court.

Le tour complet de tous les cas possibles et imaginables n'est sûrement pas fait, mais le principal est là. En dehors de quelques cas particuliers, une suroptimisation trop forte témoigne que la page peut être mieux optimisée. La suroptimisation est l'ennemi de l'optimisation!

– Licence : CC BY-SA

Ce post est trop ancien pour être commenté.